L'histoire d'Édouard : de l’audit financier à chef de projet dans l’écologie et l’énergie

Édouard sentait le stress au travail lui peser de plus en plus et avait décidé de quitter son job sans savoir exactement que faire. Il voulait tirer parti de ses compétences acquises pour les mettre au service de secteurs plus en phase avec ses aspirations - l'énergie et l'écologie ou l'éducation. En revanche, il n'avait pas la moindre idée de comment structurer tout ça. Roulement de tambours, c'est là que Chance intervient.

Sa reconversion de chef de projet, un moyen de lutter contre le stress

Édouard travaillait dans le conseil, et faisait de l’audit financier pour de grandes entreprises. Il avait beau apprécier l’adrénaline liée à son travail, les changements permanents de mission, pour des enjeux qui n’étaient pas forcément en phase avec ses valeurs, ont commencé à lui peser et à faire émerger en lui des symptômes inquiétants.

Édouard a été enfermé dans la spirale du stress, qui est devenu le parasite de sa santé mentale et physique. Peu à peu, ce sentiment est devenu partie intégrante de son quotidien. Il lui est alors impossible de s’en débarrasser.

“Je me rendais compte que j’étais de plus en plus pris par mon travail. Le stress que j’avais accumulé au travail, c’est un stress que je gardais dans ma vie personnelle et qui m’accompagnait quand j’allais dîner ou que je partais en week-end.”

“Régulièrement, je me redisais que ça allait s’améliorer. Alors qu’in fine non : au bout d’un moment il faut arrêter la boucle et qu’on se dirse : ‘Fais toi-même quelque chose’.”

Si comme Édouard, vous souhaitez passer à l’action :

Lisez nos conseils pour agir

“J’arrivais à un moment de ma vie où je changeais, je ne voulais plus être consultant, je voulais avoir un métier dans une vraie société. J’arrivais au bon moment pour me dire : il faut que je fasse à un bilan de compétences.”

“Je me suis dit peut-être que j’apprendrais des choses, que je saurais mieux me présenter, je saurais véritablement ce qui me plait et trouver ce que j’ai pu acquérir dans mon métier jusque-là et ce que je vais pouvoir réutiliser.”

Trouver du sens via sa reconversion pour devenir chef de projet

Faire le parcours Chance et recevoir un accompagnement personnalisé a été un moyen pour Édouard de structurer et de consolider ses envies :

“Je pense que je savais tout, mais c’était un grand ‘foutoir’. L’impératif que j’avais était vraiment personnel, il fallait que j’aie de la réflexion dans mes journées, que les personnes que je rencontre soient des personnes qui me challengent.”

“Quand j’ai commencé le parcours Chance, je savais trois choses : je savais que j’allais quitter mon métier actuel, que je n’avais pas envie de renier ce que j’avais déjà fait jusque-là et que la suite de ce que j’allais faire ce bâtisse sur ce que j’avais fait ces 9 précédentes années. Et la troisième chose que je savais, c'était que je voulais faire quelque chose qui me plaisait, ou au moins, participer à quelque chose qui me motive.”

“Je ne pense pas avoir eu de déclic, c’est vraiment continu. J’ai eu cette phrase : ‘Fais ce qui te plaît’.”

Sa reconversion pour devenir chef de projet dans l’écologie

Soucieux de son environnement et de sa consommation, Édouard a su trouver la voie qui lui ressemble, parfaitement alignée avec son mode de vie et ses aspirations : devenir chef de projet dans une entreprise qui contribue à l’équilibre électrique français.

“Je n’aime pas gâcher en général. De pouvoir porter ça sur l’électricité en général, ça a du sens pour moi. Je ne me trahis pas du tout !”

Faites ce que vous êtes
Chance est le bilan de compétences digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.

Plus d’articles