L’histoire de Marine : "Pas besoin de passer de trader à boucher quand on fait une reconversion."

Après avoir fait un stage de course au large en Angleterre, Marine se prend d’affection pour ce sport, qui devient rapidement une passion. Elle devient alors directrice dans l'événementiel sportif, mais se retrouve débordée par la charge de travail qui l’éloigne du sentiment qu’elle avait d’être au cœur de ce qui la fait vibrer, et la pousse à négocier une rupture conventionnelle.

Marine se lance dans le parcours Chance pour retrouver du sens et construire un projet professionnel qui lui ressemble. En rejoignant l'ONG LinkedOut, elle est devenue responsable du partenariat LinkedOut-Vendée Globe et a pu faire coïncider l'ensemble de ses besoins et moteurs.

Une reconversion nécessaire après son burn out

Marine a fait un burn out après 13 ans dans son entreprise. Elle aimait son travail dans l'événementiel sportif, mais la surcharge de travail l'a amenée à demander une rupture conventionnelle.

“Personne ne mérite de faire un burn out. C’est à ce moment-là que je me suis dit qu’il était temps de changer. Et j’ai décidé de quitter l’entreprise au bout de 13 ans.”

“Toute ma vie, je me suis dit que je ne voulais pas travailler. Pour moi travailler, évoluer dans le sport ce n’était pas un travail, c’était une passion. Jusqu’au jour où j’allais à reculons au travail…”

“Je pense que mon corps tenait encore mais ma tête était complétement ailleurs. Je faisais de plus en plus d’erreurs, c’était de plus en plus compliqué. Je voulais juste trouver quelque chose qui avait du sens pour moi, qui me faisait lever le matin et me rendait heureuse d’aller travailler.”

Sa rencontre avec le parcours Chance

Marine se retrouve alors au chômage durant le premier confinement, sans avoir de certitudes sur ce qu’elle souhaitait faire par la suite. Le confinement a été un moyen pour elle d’entamer une réflexion sur ce qui pouvait à nouveau l’épanouir au travail. Après de nombreuses recherches, vient le jour où Marine fait la découverte du programme Chance :

“J’étais sur Internet, je regarde beaucoup les startups, car c’est un milieu qui m’intéresse et j’ai vu que c’était la startup qui avait réussi à lever des fonds pendant le confinement, dont on a beaucoup entendu parler. Alors je me suis : “C’est quoi Chance ?” et je suis allée directement regarder ce qu’ils proposaient.”

“J’ai vu que c’était un programme de coaching pour la reconversion profesionnelle et je me suis dit : “Ben j’en cherche un de job, donc ça va être parfait”. C’est comme ça que j’ai commencé le programme début mai.”

“Je savais que je n’allais pas m’en sortir seule et le programme Chance était là pour m’aider et me motiver.”

Faire une reconversion professionnelle qui allie valeurs et passion : Marine l’a fait !

Elle s'est aperçue que ce qui lui manquait, c'étaient les valeurs et la cause, et que son métier de départ lui plaisait profondément. Le programme Chance a donc permis à Marine de s’apercevoir que la course au large constituait une passion réelle, un moteur pour elle :

“C’était quelque chose qui m’animait et ça m’a aidée de me dire : “C’est ça que j’ai envie de continuer à faire” alors que j’avais envie de tout jeter, de partir sur autre chose.”

“Une reconversion, ce n’est pas toujours passer de trader à boucher, ça peut être se rappeler ce qui est important ! Je me suis donc dit : “La course au large, c'est important, je vais y rester, mais je veux y rajouter du sens et trouver une entreprise qui a les mêmes valeurs que moi”.”

“On passe tellement de temps au travail, qu’il ne faut pas avoir l’impression de travailler.”

Sa reconversion dans le monde associatif pour devenir directrice du projet LinkedOut-Vendée Globe

Le projet LinkedOut est porté par l’association Entourage et est né du constat que les personnes en situation de précarité sont invisibles sur le marché de l’emploi - une invisibilité qui, de fait, les empêche de trouver du travail. C’est une plateforme digitale qui rassemble les CV de personnes en difficulté souhaitant travailler. LinkedOut s’appuie sur le réseau des entreprises partenaires, de leurs collaborateur-rices ainsi que tout individu souhaitant à son échelle participer à cette initiative. Chaque utilisateur-rice peut facilement, en un seul clic, diffuser le ou les CV de son choix sur les réseaux sociaux afin de donner de la visibilité à des personnes en recherche d’emploi.

Pour en savoir plus sur LinkedOut :

Le site de LinkedOut

Alexandre Fayeulle, le fondateur et PDG d’Advens, une société de cybersécurité, a offert le bateau qui participe au Vendée Globe :

“Alexandre Fayeulle n’était pas à l’aise d’avoir le nom de son entreprise sur les voiles, il s’est dit : “Je veux donner cette visibilité à une association, à une belle cause.” Il nous a choisis, nous, LinkedOut, pour le bateau et ça n’a donc rien coûté à l’association. C’est une belle visibilité pour nous, une belle médiatisation et nous permet de mettre en avant notre projet.”

“Je suis en train de découvrir le milieu associatif, c’est un milieu que je ne connaissais pas du tout, qui est très intéressant. Je suis experte en course au large, et si je peux développer, avoir une autre expertise, me faire un autre réseau, je me dis que c’est intéressant pour moi, que j’ai vraiment envie de continuer là-dedans.”

Faites ce que vous êtes
Chance est le parcours de coaching digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.

Plus d’articles