Chance accompagne 100 demandeurs d’emploi normands via l’appel à projets “Initiatives territoriales” de la Région Normandie

Depuis juin 2021, Chance, le parcours de coaching professionnel en ligne, a noué un partenariat avec la Région Normandie pour développer un projet pilote d’accompagnement de personnes en quête d’une nouvelle orientation professionnelle.

Ce projet concerne 100 demandeur-ses d’emploi de la Région Normandie qui ont bénéficié du programme de coaching Chance de 3 mois, 100% digital et développé à partir de connaissances scientifiques, visant à déterminer, pour chacun-e, l’orientation professionnelle la mieux adaptée.

Un partenariat entre la Région Normandie et Chance pour favoriser la mobilité sociale via une orientation professionnelle réussie

En 2019, la Région Normandie a réalisé une étude pour établir un état des lieux et une stratégie régionale de l’orientation professionnelle sur les métiers et les formations en Normandie. Il apparaît que :

  • le taux de chômage régional des 15-24 ans est plus de 2 points supérieur à la moyenne nationale : 34,9% contre 32,7%.
  • les jeunes interrogés se déclarent insuffisamment accompagnés, stressés par leur orientation et ont tendance à renoncer à leurs aspirations.
  • 71 % des jeunes déclarent avoir écarté d’eux-mêmes une possibilité d’orientation qui les avait pourtant intéressés.
  • 22% de la population normande est diplômée de l’enseignement supérieur, contre 28,5% de l’ensemble des Français.

Ce partenariat vient proposer et expérimenter une réponse aux ambitions portées par la Stratégie régionale de l’orientation professionnelle sur les métiers et les formations en Normandie.

Dans le cadre du projet pilote en Normandie, le parcours Chance contribue à répondre à plusieurs besoins :

1- Besoin massif d’orientation ou de réorientation des publics pour s’adapter aux transformations rapides du monde du travail et acquérir les compétences de demain.

2- Besoin d’accompagnement des publics, et notamment des publics éloignés de l’emploi, pour connaître leurs aspirations profondes, explorer les possibles, affiner les besoins de formation et construire un projet professionnel durable.

3- Besoin d’engagement au travail des publics pour gagner en performance et accéder à des opportunités de mobilité sociale, dans une logique d’égalité des chances.

100 bénéficiaires issus de profils variés

En lien avec les institutions locales (*), 100 demandeurs d’emploi ou personnes en quête d’une nouvelle orientation professionnelle ont fait le programme.

Le groupe est constitué de personnes aux profils très variés : des individus peu ou pas qualifiés, des habitants des Quartiers de la Politique de la Ville (QPV), des habitants des Zones de Revitalisation Rurales (ZRR), des parents isolés, des bénéficiaires de minima sociaux, des demandeurs d’emploi, des jeunes venus des Missions locales ou des personnes en pleine reconversion.

La réponse de Chance à l’orientation des bénéficiaires en Normandie

Entre juin 2021 et janvier 2022, en lien permanent avec les administrations locales de l’emploi, ce collectif de 100 personnes a bénéficié de l’accompagnement Chance pour les aider à déterminer leur orientation professionnelle, à partir d’une analyse scientifique de leurs attentes, de leurs aspirations, leurs besoins et leurs impératifs.

Le parcours de coaching s’est attaché à permettre à ces personnes de mieux se connaître afin de s’orienter vers le meilleur choix de métier, de carrière, de formation ou de définir un projet entrepreneurial.

Bilan de cet accompagnement

63% personnes accompagnées ont terminé leur parcours en janvier. 24% sont encore en train de le faire, et 13% ont arrêté leur parcours pour des raisons personnelles.

Parmi les personnes qui ont fini, à date :

  • 20,6% ont déjà retrouvé un emploi (notamment : auxiliaire de vie, AESH, soigneuse animalière, conseil en banque, formation pour jeunes adultes, instituteur, responsable d'entrepôt, etc.)
  • 17,4% se sont dirigées vers une formation professionnelle (notamment : assistante commerciale, éducatrice protection judiciaire de la jeunesse, technicien réseau, médiation scientifique, puériculture, etc.)
  • 7,9% se dirigent vers l’entrepreneuriat
  • 17,4% sont en recherche d’emploi,
  • 36,5% sont en train de finir de valider le projet professionnel qu’ils ont identifié avec Chance (un processus interne à Chance, assurant la robustesse et l’alignement du projet).

Bénéfices psychologiques du parcours Chance

Un questionnaire d’évaluation a été remis aux bénéficiaires, rendant compte des conséquences très positives qu’a eu le parcours sur la confiance en soi et en l’avenir acquise lors du suivi Chance.

90,7% ont l’impression de mieux se connaître après leur parcours Chance :

“Une grande étude de moi-même.”

“J'ai retrouvé la confiance en mes capacités.”

“L'autocoaching m'a permis de prendre du temps pour réfléchir sur moi et mes motivations.”

87,7% ont l’impression d’avoir identifié et pu surmonter des blocages psychologiques :

“Je ne m'attendais pas à faire ce travail psychologique, ni me rappeler la petite fille que j'étais... je suis ravie d'avoir creusé dans mon passé, d'avoir identifié les croyances et les drivers et surtout ce travail sur moi-même pour devenir une nouvelle moi.”

“Une découverte de mes blocages et que j'ai tout pour réussir.”

“Identification des freins liés à l'enfance. Nécessité de faire une introspection importante. Les propositions de métiers sont en adéquation avec mes envies.”

72,8% estiment que l’introspection et les échanges avec le coach leur ont été les plus utiles :

“L'opportunité d'être canalisée dans mes réflexions, d’avoir quelqu'un avec qui dialoguer pour faire avancer les idées et les rendre concrètes et réalisables”

”“Mon coach a été à l'écoute, m'a aidé à affiner un regard, sur moi et sur le marché de l'emploi. Il m'a aidé à croire en moi. Il m'a appris des choses. Enfin, il m'a aidé à dégager des actions.”

“La période la plus puissante de mon parcours : l’introspection. Ça demande un grand travail sur soi. Le fait d’avoir réfléchi profondément là-dessus, j’ai pu de nouveau faire émerger des compétences que j’avais oubliées.” Patrick, en finalisation de parcours.

86,7% estiment que le parcours Chance leur a apporté quelque chose d’inattendu :

“Ce parcours m'a permis de comprendre que l'âge ne faisait pas tout, que l'âge n'est qu'un chiffre et que les expériences de la vie comptent aussi dans l'apprentissage. Il m'a permis de voir au-delà des postes basiques auxquels je pensais car tous en lien avec mes diplômes mais pas forcément avec mes différents expériences (voyage, cultures, langue, maternité, etc).”

“Bilan de compétences très complet. Excellente approche psychologique. Je ne m'attendais pas à une telle démarche. J'ai été plusieurs fois bouleversée par certaines questions/réponses.”

Grâce à cette confiance retrouvée, une capacité à entrer en action

“Je peux dire que nous avons tous les outils nécessaires afin de pouvoir être mis en relation avec des professionnels, ce qui m'a beaucoup apporté.”

Parmi les toutes premières bénéficiaires du partenariat, Stéphanie(**), 37 ans, a terminé son parcours Chance et est devenue formatrice pour jeunes adultes après une expérience dans la vente. Elle raconte :

“Avec le parcours Chance, j’ai appris à reconnaître les valeurs qui sont les miennes et les travers dans lesquels je ne veux plus tomber. La connaissance de soi est la clé pour évoluer dans sa vie professionnelle et personnelle. Je comprends certains scénarios qui se sont répétés dans ma vie, et je saurai désormais mieux me positionner face à un recruteur. Il me reste du chemin à parcourir, mais j’ai le pouvoir de trouver ma voie.”

Sarah(**), actuellement en formation pour devenir sophrologue en entreprise dans la prévention du burn out :

“Chance c’est vraiment différent, c’est sérieux et surtout on parle de nous. On n’essaie pas de nous mettre dans une case. Je me sens super bien parce que quelque chose ressort et c’est la première fois de ma vie. Je suis sereine parce que ça me correspond.”

(*) Les acteurs du Conseil en Évolution professionnelle (CEP) du territoire, coordonnés par l’Agence Régionale d’Orientation et des Métiers : l’ARML et les missions locales, la direction régionale de Pôle Emploi et ses agences, l’APEC et Cap Emploi.

(**) Les prénoms ont été changés.

Faites ce que vous êtes
Chance est le bilan de compétences digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.