Choisissez le travail qui vous rendra heureux(se). Essayez Chance gratuitement.

Quelle utilité voulez-vous donner à votre vie professionnelle ?

coverImage

Cet article se fonde sur la méthode Chance et propose d’explorer la notion d’“utilité”. Plus qu’une lecture, il s’agit d’un questionnement qui vous est proposé pour vous faire avancer activement et concrètement. Vous pouvez accompagner cette lecture d’un papier et d’un stylo pour répondre à l’écrit aux questions posées et ainsi amorcer votre réflexion.

Un travail sert à gagner de l’argent, certes, mais pas seulement ! Pour certaines personnes, le besoin d’être utile est source de motivation et moteur pour changer d’orientation. Pour d’autres, c’est important sans être le critère principal. Il n’empêche : se sentir utile aux autres, quelle qu’en soit la façon, est un besoin humain fondamental, et le travail est un lieu où l’on a tout intérêt à nourrir ce besoin d’utilité.

Être utile, d’accord. Mais pour qui ? Et comment ?

Avant toute chose : on n’est pas obligé(e) de travailler dans une ONG pour être utile. Vous pouvez être utile très concrètement et quotidiennement, comme un(e) cuisinier(ère) qui nourrit ses clients, un(e) infirmier(ère) ou un(e) médecin qui soigne ses patients, un(e) professeur(e) qui diffuse son savoir ou même plus simplement, en assurant une qualité de service utile à votre clientèle, en étant un membre réactif de votre équipe, en permettant à des projets d’avancer, etc.

Statistique

1 Français sur 5 ne perçoit ni le sens, ni l'utilité de son emploi

La méthode Chance propose une réflexion autour de l’utilité en deux temps :

  • Faites le point sur votre sentiment d’utilité passé et actuel.
  • Projetez-vous dans votre prochain travail pour comprendre auprès de qui et comment vous souhaitez être utile.

En voici un extrait.

Analysez votre situation passée et présente

Dans toute démarche de questionnement sur un changement futur, il est nécessaire de commencer par prendre du recul sur la situation actuelle. Cela sert à bien comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et à en tirer les bons enseignements pour bâtir une suite solide. La méthode Chance propose un retour sur le passé et le présent pour l’ensemble des thèmes qui y sont abordés.

Commencez par vous interroger sur ce que vous ressentez aujourd’hui, concernant votre utilité au travail.

Aujourd’hui…

  • Vous sentez-vous utile dans votre travail actuel ?
  • Pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui vous manque pour vous sentir plus utile ?

Et avant ?

  • À quels moments de votre vie vous êtes-vous senti(e) utile ?
  • Pensez à votre vie dans son ensemble : au travail, à la maison, dans vos loisirs, dans vos engagements associatifs, pendant vos études, etc.
  • Dans ces moments, que faisiez-vous, pour qui, pour quoi ?

Projetez-vous dans votre prochain travail

On peut être utile de mille manières différentes. Dès qu’on touche positivement une personne, directement ou indirectement, on est utile. Ce qui compte avant tout, c’est l’utilité que vous vous donnez, l’utilité que vous identifiez dans vos actions et plus particulièrement dans votre travail.

Pour illustrer ce propos, voici une allégorie :

Allégorie

Un marcheur rencontre trois tailleurs de pierre affairés. Il demande au premier, qui semble fatigué et peu engagé : “Que fais-tu ?” Celui-ci lui répond “Je taille de la pierre”. Il rencontre alors le deuxième et repose la question “Que fais-tu ?”, et le tailleur répond “Je construis un mur”. Quand il pose cette même question au troisième tailleur, à l’air heureux et engagé, celui-ci répond “Je bâtis une cathédrale”.

Appliquez l'allégorie des tailleurs de pierre à votre travail actuel

  • Quelle serait la pierre ? Le mur ? Et la cathédrale ?
  • Est-ce la cathédrale à laquelle vous souhaitez contribuer ?
  • Si non, quelle cathédrale voudriez-vous contribuer à construire ?

Comment définiriez-vous le fait d'être utile ?

  • À quelle échelle voulez-vous être utile ? Ce peut être à petite échelle (votre entourage, quelques personnes), à grande échelle (le monde entier) ou entre les deux.
  • À quel point est-ce important pour vous de vous sentir utile ? Dans quelle mesure est-ce un facteur déterminant pour choisir un travail ?
  • Y a-t-il des causes auxquelles vous souhaitez contribuer ? Lesquelles ? À moins d’être un(e) super-héros/héroïne, vous ne pouvez ni tout faire, ni être partout, ni aider tout le monde. Il peut être intéressant d’aspirer au plus grand tout en priorisant avec humilité ses engagements.
  • Qu’est-ce qui vous motive et vous nourrit le plus : être utile dans le quotidien des gens ou être utile pour des grandes causes ?
  • Dans quel(s) cadre(s) vous est-il important d’être utile ? Au travail, à la maison, avec votre famille, vos amis, dans vos loisirs, dans vos engagements extra professionnels, etc.
  • À qui souhaitez-vous être utile ? Aux bébés, enfants, adolescents, jeunes, seniors ou aux personnes âgées, etc. ? Aux salariés, managers, personnes sans emploi, entrepreneurs, etc. ? Aux sportifs, artistes, etc. ? Aux malades, aux plus démunis, aux immigrés, etc. ? À vos proches, à vos collègues, à des inconnus, à tout le monde, etc. ?
  • Quelles actions souhaitez-vous mener pour leur être utile ?
  • Comment pourriez-vous vous y prendre pour être utile aux personnes identifiées ?
  • Comment saurez-vous que vous êtes utile ? Par les retours que vous aurez, votre impression personnelle, une reconnaissance de vos proches, etc.
  • En définitive, quelles idées cela vous donne-t-il pour votre vie professionnelle ?
Une révolution méthodique
Chance est le parcours de coaching digital pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se). En 3 mois. 100% en ligne.
Pour amorcer votre changement, démarrez notre essai gratuit. Au programme : un point complet sur votre situation actuelle, une séance de vidéo-coaching et un horizon plus clair dès les 1ères activités.

Plus d’articles

Reconversion professionnelle : savoir prendre des risques

11 conseils pour surmonter le syndrome imposteur et trouver sa place

Le syndrome de l’imposteur : qui est-il, d’où vient-il, et les techniques pour en sortir