Choisissez le travail qui vous rendra heureux(se). Essayez Chance gratuitement.

La créativité : outil essentiel de votre questionnement professionnel

coverImage

De la créativité, et de l’importance de se mettre dans des dispositions créatives pour aboutir un questionnement professionnel. Les conseils de Julie Katz, coach professionnelle chez Chance.

Non, la créativité n’est pas l’apanage des artistes !

“Très souvent, la créativité amène à penser aux artistes, aux inventeurs ou aux grands écrivains. Alors qu’en réalité, la créativité s’exprime au quotidien plus simplement.”

Cover - La créativité _ outil essentiel de votre questionnement professionnel

La créativité est un processus vaste : c’est notre capacité à imaginer et inventer, certes, mais aussi à trouver une solution, créer des liens entre des idées pour aboutir à quelque chose de nouveau. Cela dépasse donc largement le domaine artistique.

Être créatif(ve) c'est être acteur(trice) de sa vie plutôt que spectateur(trice)

La situation de confinement vécue lors de la publication de l'article a été le lieu d'expression de notre créativité quotidienne : alors que nous sortions de nos routines et habitudes, nous avons été obligés de composer avec ces circonstances en étant créatifs même sans nous en rendre compte.

En effet, la situation a bousculé absolument toutes nos habitudes : lorsque notre activité ne s’est pas arrêtée, nous avons dû télétravailler, nous avons restruscturé nos journées différemment, imaginé de nouvelles modalités sociales (les apéros par visioconférence en sont un exemple), faire beaucoup plus à manger (donc varier les repas), trouver des ressources différentes pour occuper les enfants lorsqu’on en avait, etc.

“Être créatif signifie donc d’être acteur de sa vie plutôt que spectateur. Il faut ouvrir la porte de l’imaginaire, ouvrir les barrières, dépasser ses peurs.”

La créativité, une vertu de l’enfance ?

A-t-on perdu nos rêves d'enfants, notre immense capacité d'imagination, l'ardeur que nous avions à essayer plein de choses ? A-t-on posé trop de barrières en grandissant ? Sans plus de suspense, OUI :

“Les enfants sont dans cette énergie pure et constante de créativité. Puis, avec les expériences de vie, les remarques que l’on endure, la façon dont nos élans et idées ont été reçus, ces capacités s’amenuisent."

À ce titre, certaines lectures peuvent être utiles quand on a été incité par son entourage familial à développer sa rationnalité plutôt que sa créativité : Renouer avec la joie de l’enfance d'Antonella Verdiani.

3 conseils pour renouer avec sa créativité lorsqu’on est de nature rationnelle

1. Se détacher des peurs et des croyances

“Être créatif c’est un état d’esprit, il faut se donner des autorisations et dépasser certaines croyances comme celle de penser que l’on ne fait pas partie de l’équipe des créatifs.”

Pour prendre confiance en soi, il faut donc :

  • Travailler sur ses “croyances limitantes”,
  • Dépasser ses peurs (de se décevoir nous même ou les autres, peur de se tromper, d’avoir honte). Or c’est évidemment bien plus facile à dire qu’à faire : “On peut se faire aider dans cette réflexion, comme avec le parcours Chance."

2. Libérer de l’espace mental

“Le mode créatif est spontané et les idées peuvent surgir n’importe quand si sommes en mesure de les accueillir.”

Il existe pour cela des myriades d’outils, notamment :

  • La carte mentale : Noter ses grandes idées et envies et les connecter entre elles. Cet exercice permet aussi aux gens qui ont trop d’idées et n’arrivent pas à choisir de prioriser et de sortir de l’immobilisme que le trop plein de créativité peut provoquer.
  • L’écriture : Noter ses idées sur un carnet quand elles viennent, à tout moment du jour ou la nuit. Idéalement à la main plutôt que sur ordinateur pour stimuler notre cerveau droit, comme avec le dessin.

3. Libérer nos envies profondes

Comment utiliser la créativité pour trouver la direction (ce qu’on nomme chez Chance l’étoile du Nord, qui, à la manière de l’étoile du Berger, porte le marcheur vers son objectif) que l’on souhaite donner à sa vie professionnelle ?

  • Reconnecter avec ses rêves d’enfants, comme évoqué plus haut (et aussi abordé dans cet atelier d’autocoaching de Chance), peut redonner vie à des envies oubliées.
  • Sortir de notre esprit rationnel avec des techniques variées, pour se reconnecter à notre intuition. Sont alors utiles les exercices de projection, la méditation, les histoires, les métaphores, le dessin, le yoga, le qoya (mélange de danse et de yoga), la biodanza suggérée par Camille, mais aussi tout simplement le fait de cuisiner en prenant des libertés par rapport à la recette originale, par exemple.
  • Se nourrir de réflexions : "À ce titre, le livre Penser en images, de Vanina Gallo, est passionnant."

Passer de la rêverie à réalité induit de tenir compte de tout

Ce passage du rêve au réel est le plus intimidant car il induit des changements profonds. Pour sortir de cette situation où l’on est face au carrefour de nos décisions, Julie Katz suggère de poser les options sur la table et de passer en mode explorateur.

Juliette, de Chance, qui anime la rencontre, ajoute qu’évaluer les possibles et prendre en compte les contraintes (familiales, géographiques, financières) sont de très bons outils pour établir un plan d’action et passer à un autre processus créatif : celui de définir les étapes pour les franchir une à une.

Juliette, qui s’occupe chaque jour des personnes qui suivent le parcours Chance, assure que cette prise en compte totale des paramètres d’une décision évite de "se concentrer sur le gouffre angoissant qui existe parfois entre la situation actuelle et la situation souhaitée, notamment dans le cadre d’une reconversion".

“Changer sa vie professionnelle est, en soi, un processus créatif. Il s’agit de se réinventer, de recréer sa vie. D’où l’importance dans certains cas de se faire accompagner pour libérer nos freins et envies dans un premier temps, puis mettre en forme ses apprentissages pour passer à l’action.”

Doit-on s'inquiéter d'avoir un travail qui ne requiert pas de créativité ?

Non, du moment que ce travail vous rend heureux(se) ! De plus, on peut toujours injecter de la créativité dans ce qu'on fait : ça peut aussi bien être la façon dont on va mener un projet que la manière dont on interagit avec notre environnement. Sans oublier que la créativité peut aussi se développer à côté du cadre professionnel !

Une révolution méthodique
Chance est le parcours de coaching digital pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se). En 3 mois. 100% en ligne.
Pour amorcer votre changement, démarrez notre essai gratuit. Au programme : un point complet sur votre situation actuelle, une séance de vidéo-coaching et un horizon plus clair dès les 1ères activités.

Plus d’articles

Un travail, ce n'est pas qu'un métier.

Se protéger de la peur du jugement dans une reconversion

Devenir un(e) pro du networking professionnel : 10 conseils pour réussir