Résumé
info

L'essentiel à retenir

Se reconvertir en pâtisserie : apprendre à mieux connaître ce métier

Le/la pâtissier(ère) est un(e) professionnel(le) dans l’artisanat de bouche qui confectionne des douceurs appréciées des petits et des grands. Spécialisé(e) dans la confection de viennoiserie, de desserts, de gâteaux ou encore du chocolat, le/la pâtissier(ère)  contrôle toute la production de ces mets succulents, de la préparation à la décoration pour nous donner l’eau à la bouche au moment de passer devant les vitrines !

Avant de se reconvertir en pâtisserie, faisons le point sur la journée type d’un(e) pâtissier(ère)

Le/la pâtissier(ère) débute sa journée au petit matin, vers 4h. Il ou elle s’affaire à la fabrication des produits qui seront en vitrine, mais aussi à la production des préparations qui seront utiles au lendemain et qui demandent du repos. Enfin, il ou elle finalise ses pâtisseries par l’étape décoration puis la mise en vitrine.

La journée type d’un(e) pâtissier(ère) commence très tôt et nécessite de la rigueur pour satisfaire la clientèle dès l’horaire d’ouverture. Mais au-delà de l’aspect production, le ou la pâtissier(ère) doit également veiller au respect des règles d’hygiène (conditionnement, conservation, propreté quotidienne), de même qu’il ou elle doit être un bon gestionnaire pour gérer son stock de matières premières et sa comptabilité.

On ne vous l’apprend pas, la pâtisserie nécessite non seulement un investissement personnel (précision, rigueur, minutie), mais aussi le sens du relationnel tant pour parler à son équipe qu’à sa clientèle.

La pâtisserie, une discipline en constante évolution

Associations subtiles de saveurs, de textures et de couleurs, la pâtisserie est un art délicat qui doit savoir évoluer avec son temps. Qui avait entendu parlé du thé matcha il y a 10 ans ??

Choisir sa formation professionnelle pour se reconvertir en pâtisserie

Il existe aujourd’hui plusieurs formations pour accéder au métier de pâtissier, mais la plus connue reste celle du CAP, indispensable pour débuter :

  • Le CAP Pâtissier classique (Certificat d’Aptitude Professionnelle) destiné aux lycéens et étudiants se fait en 2 ans, mais il existe des écoles qui proposent des CAP en formation accélérée pour adultes en reconversion. Le temps de formation varie entre 6 mois et 1 an avec ou sans période de stage et la possibilité de se spécialiser en passant des mentions (chocolatier, glacier, confiseur, etc).
  • Le CAP Pâtissier en candidat libre est accessible à toute personne majeure et contrairement au CAP classique il ne nécessite pas de période de stage.
  • BTM Pâtissier (Brevet Technique des Métiers), un parcours de niveau IV (Baccalauréat) reconnu par l'État et enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Pour accéder à cette formation, un niveau minimum est requis : être titulaire du CAP Pâtissier et d’un CAP Chocolatier confiseur ou du CAP Boulanger ou d’une Mention Complémentaire Traiteur.
  • BM : Brevet de maîtrise est un titre de niveau III (Bac +2 ), soit le titre plus élevé que peut posséder un pâtissier. Il assure à ses étudiants une plus grande maîtrise de l’aspect commercial et financier, et permet aussi à l’artisan de prétendre à des prestations plus haut de gamme. À qui s’adresse-t-il ? Aux professionnels justifiant d’une expérience d’au moins 7 ans et titulaire d’un CAP ou d’un BTM.
  • Bachelor Pâtisserie cette formation dure 3 ans (ou 1 an si vous avez déjà un Bac +2 en pâtisserie) et comprend une période en entreprise.

Quels financements pour une reconversion pâtisserie ?

Se reconvertir en pâtisserie si vous étiez actif(ve) professionnellement

Si vous êtes salarié(e), vous pouvez également faire la demande auprès de votre employeur, ce dernier ne peut légalement pas refuser sauf cas de force majeur. Vous devrez ensuite vous tourner vers l’organisme Fongecif le plus proche de chez vous qui accompagne les salariés dans leurs projets personnels de formation.

Se reconvertir en pâtisserie si vous êtes demandeur(se) d’emploi :

Tout(e) demandeur(se) d’emploi inscrit(e) à Pôle emploi peut bénéficier d’une aide à la formation à travers les dispositifs suivants :

  • Les aides des conseils régionaux
  • Préparation opérationnelle à l’emploi (POE)
  • L’aide individuelle à la formation
  • Aide au retour à l’emploi formation (AREF)

Qui propose des formations en pâtisserie ?

De grandes écoles réputées comme Ferrière ou Ferrandi proposent ce genre de formations, mais elles sont également accessibles par des organismes comme les CCI ou le GRETA.

Si vous êtes demandeur(se) d’emploi, votre conseiller(ère) vous aiguillera vers des centres de formation éligibles aux dispositifs ci-dessus proposés par Pôle emploi.

(Re)donnez du sens à votre vie pro

La méthode Chance a accompagné plus de 20 000 personnes jusqu’à l’aboutissement de leur projet professionnel.

collaborateurs

D'autres articles suggérés

Découvrez nos autres catégories

Sélectionnez une catégorie susceptible de vous intéresser :

star shine

+20 000

personnes

accompagnées dans leurs projets pro depuis 2015

growth

+50 000

chances

*Une chance = une rencontre au sein de la communauté d'entraide

redonnées à celles et ceux pour qui, une rencontre peut tout changer

group

+350

coachs

partenaires certifié·es et formé·es à la méthode Chance

desktop

+500 000

heures

d’accompagnement pédagogique délivrées