Se reconvertir à 50 ans : est-ce possible ?

Si vous lisez cet article c’est peut-être parce que vous pensez qu’il y a un âge pour se reconvertir. FAUX ! La reconversion professionnelle n’a pas de limite d’âge et peut concerner n’importe qui en quête d’un nouveau souffle.

Se reconvertir à 50 ans : pourquoi ?

S’il est facile de penser que les quinquagénaires pensent déjà à leur retraite, c’est loin d’être le cas de tous. 50 ans, c’est aussi l’âge de vous recentrer sur vous-même ! Pour beaucoup d’entre vous vos enfants sont grands et autonomes et vous n’avez plus besoin de les satisfaire financièrement. À l’inverse, l’approche de la cinquantaine réveille des désirs professionnels inassouvis ou une irrépressible envie de faire ENFIN ce que vous aimez. Bref, il règne comme un air de liberté et la reconversion professionnelle est une solution là où beaucoup pensent que c’est un problème !

Mais alors, vous êtes vous déjà demandé pourquoi vous vous levez le matin depuis des années ? Des années de carrière dans la même entreprise, avec les mêmes tâches, les mêmes personnes, les mêmes locaux puis un jour vous voilà lassé(e) de toutes ces habitudes qui ont pris une place importante mais qui sont dénuées de sens, dans votre quotidien. Et si vous regardiez en arrière ? Lorsque vous repensez à votre vie passée, quel bilan pourriez-vous dresser ? Avez-vous dérivé de vos projets initiaux ou au contraire avez-vous concrétisé vos attentes ?

Faire le point semble être une première étape indispensable pour se projeter dans une reconversion professionnelle puisque celle-ci entraîne bien des changements.

Quels sont les avantages d’une reconversion à 50 ans ?

1) Une connaissance de soi indéniable

Vous savez ce que vous voulez mais surtout ce que vous ne voulez plus ! Si elle s’acquiert au fil des années, la confiance en soi atteint son apogée passé l’âge de 50 ans, d’après plusieurs études menées. Grâce à vos expériences passées et aux leçons que vous en avez tirées, connaître et croire en ses capacités devient un jeu d’enfant. À cette période de la vie le regard des autres devient secondaire tant vous savez ce que vous valez.

2) Des expériences et des compétences recherchées

Durant toutes ces années d’activités vous avez développé des compétences, des savoir-faire et des savoir-être qui vous représentent et qui recoupent parfois plusieurs domaines différents. Vos années passées vous ont permis d’acquérir une expérience unique et vous permettront de vous mettre en avant lors d’une recherche future de poste là où un profil plus junior demanderait beaucoup de temps et d’énergie pour être formé. Vous connaissez vos profondes inspirations, alors lancez-vous !

Faites le point

  • Renseignez-vous sur le secteur d’activité que vous visez.
  • N’hésitez pas à vous renseigner sur les expériences et compétences requises et si celles que vous avez déjà sont transférables.
  • Envisagez de faire une VAE pour valider les acquis de vos expériences et gagner du temps.

Et si vous vous faisiez accompagner ?

Votre envie de changer de métier entraînera possiblement un besoin d’entrée en formation et par conséquent, des dépenses et du temps. Alors si une reconversion professionnelle peut paraître évidente pour certain(e)s, le bilan de compétences peut être un bon support pour gagner du temps, appuyer vos envies et trouver le métier qui vous correspond. Et ça tombe bien, Chance est un bilan de compétences augmenté bien plus poussé qu’un simple bilan. Il vous permet de faire une véritable introspection et vous aide à concevoir une vie professionnelle qui vous ressemble.

Comment ?

  • 100% en ligne pendant 3 mois
  • 24h d’auto-coaching
  • 7h de vidéo-coaching avec un coach professionnel choisi parmi la communauté de plus de 150 coaches partenaires, sur la base de votre personnalité
  • Une équipe d'agent qui vous accompagne jusqu’à l’accomplissement de votre projet professionnel
  • Finançable à 100% par le CPF
Faites ce que vous êtes
Chance est le parcours de coaching digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.

Plus d’articles