L’ambition est-elle un gros mot ?

Dans une étude réalisée par Chance récemment, 65% des interrogés ont une perception plutôt positive du mot ambition. Pour autant, c'est un mot qui peut faire peur. L’ambition, on en a beaucoup ou pas, elle vient de l’enfance ou elle se crée à l’âge adulte, dans tous les cas, elle ne laisse personne indifférent !

Lors d’un live inspirant, nos trois experts, Laura Voyer, ancien talent Chance et fondatrice d’Un Cadeau Mal Emballé, Mathilde Bourmaud, journaliste et fondatrice Les Ambitieuses, et Mathieu Escoubas, coach professionnel chez Chance, partagent leurs expériences et leurs conseils pour faire émerger votre propre vision de l’ambition.

Un mini-atelier pour vous lancer

Pour commencer, prenez un stylo et notez “ambition” dans un carnet (ou tout autre support). Puis, Mathieu vous invite à observer ce qui se cache pour vous derrière ce mot. Il confie que pour lui, l’ambition est de laisser une empreinte. Cette vision, il l’entretient avec ses moteurs sous la forme de verbes d’action tels que « partager, écouter, accompagner les gens, échanger, impacter, valoriser, élever ».

Et vous ? Quelle définition vous vient ? Quels moteurs découlent de votre vision de l’ambition ?

L’ambition, une notion plurielle

“La carte n’est pas le territoire”

Ce présupposé d’Alfred Korzybski, issu de la Programmation Neuro Linguistique, signifie que chaque individu se construit sa propre vision du monde, donc sa propre définition de son ambition.
C’est un peu comme un parcours initiatique. Il y a ce qu’on a entendu lorsqu’on était enfant, les idées véhiculées par la société et les interprétations culturelles, les pensées qu’on se forge au fur et à mesure des expériences que l’on vit. “ Les personnes les plus heureuses sont celles qui découvrent leur propre nature et mettent leur vie au diapason avec elle”. Ray Dalio

Prendre son temps

Mathilde conseille de s’accorder du temps. Elle rencontre beaucoup de femmes qui veulent créer, être entrepreneures et elle leur dit souvent : “Il n’y a que dans les films que ça se passe en 90 minutes. Dans la vie, on prend son temps.” A l’image d’une sculpture, l'ambition peut s’affiner, se ciseler, se polir. C’est ce qui fait le sel de la vie.

Le poids de l’héritage

Laura a pris conscience que l’ambition qu’elle avait avant n’était pas la sienne mais venait de son éducation. Quand elle était petite, on lui demandait régulièrement ce qu’elle voulait faire plus grande, et très vite elle a pensé : “réussir, rendre fiers mes parents”. Aujourd’hui, elle propose de retourner la question et de se demander plutôt (ainsi qu’aux enfants qui nous entourent) : “Qu’est-ce que tu veux être ?”. L’ambition de Laura aujourd’hui est de faire du bien aux autres.

Faites le point

Vous aussi, faites le point sur ce qui compose votre définition de l’ambition. Regardez quelle est la part d’influence culturelle, sociétale, familiale et autorisez-vous à l’accorder à vos valeurs personnelles, à qui vous êtes maintenant.

L’ambition : un rapport à soi, une invitation à se redécouvrir

Votre corps, cet allié

Pour Mathilde, l’ambition a toujours suivi, comme un élan. À 6 ans, elle savait déjà qu’elle voulait vivre à Paris, être journaliste avec pour ambition d’impacter, de faire changer le monde. Elle a fait évoluer son sens lorsqu’elle a été confrontée à la réalité du métier. A ce moment-là, en tant que femme journaliste sur le terrain, elle a connu le sexisme, le harcèlement. Son corps a réagi très rapidement et lui a permis de prendre conscience de ce qu’elle voulait vraiment et d’agir. Aujourd’hui son ambition est un seau dans lequel elle puise l’énergie nécessaire et un mât sur lequel elle se tient pour avoir les pieds bien ancrés et le regard tourné vers l’horizon. Elle a à cœur de porter sa voix pour parler de la condition féminine à travers le monde. Comme Mathilde, écoutez votre corps, c’est un précieux allié. Si vous prenez quelques minutes par jour pour vous poser vraiment et écouter les signaux qu’il vous envoie, vous pourrez adapter votre rythme, vos enjeux et votre ambition.

Quête de sens

Mathieu explique que derrière la notion d’ambition se cache la quête de sens, de valeurs. Lorsqu’on définit son ambition, cela devient un puissant moteur pour avancer. À ce moment-là, on devient acteur de sa vie. Pour approfondir le sujet, vous pouvez lire cet article : “Quête de sens ou quête d’impact : pourquoi je me lève le matin ?” Pour les talents qui font le parcours Chance, la phase d’introspection constitue le moment où émergent les moteurs, les valeurs qui vont donner vie à cette ambition ou permettre de la (re)définir.

Quête de soi

Derrière l’ambition, il peut y avoir l’injonction, nourrie par les réseaux sociaux qui véhiculent l’idée que “l’ambition, il faut la réaliser”. Alors quand on n’y arrive pas ou que cela prend du temps, Mathieu conseille de revenir à soi, d’être au clair avec qui l’on est et ce que l’on peut apporter. Imaginez des “sous-ambitions” : créez votre parcours de voyage, des étapes. Posez-vous à chaque étape. La première étape, c’est de prendre du temps pour soi pour voir comment l’on veut se projeter après.

Les difficultés à exprimer l’ambition

Ces peurs qui paralysent

Entre la peur de l’échec, la peur de décevoir son environnement, la peur du jugement, la peur de qui l’on va devenir, on peut vite être cloué(e) sur place ou être tenté(e) d’avancer en pilote automatique. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces peurs sont là pour nous protéger. La meilleure chose à faire est de les regarder en face et d’être bienveillant(e) avec soi-même.

Le burn-out

Laura confie qu’avant, elle ne se posait pas la question de SA définition, elle suivait l’ambition que d’autres avaient voulu pour elle. Elle essayait de toutes ses forces de rentrer dans une place qui n’était pas la sienne. Une prépa, une école de commerce et 10 ans de marketing plus tard, elle a vécu un burn-out qui a tout balayé sur son passage. Elle s’est rendu compte que montrer sa vulnérabilité, c’est être humain(e).

Elle explique comment le parcours Chance l’a aidée à trouver sa place : pour commencer, sa coach lui a rappelé l’importance de respecter le bon moment pour elle pour se plonger dans le programme, ce qui lui a permis de se laisser du temps. Ensuite, grâce aux activités d’autocoaching et les séances de vidéo-coaching avec sa coach, elle a eu des prises de conscience qui ont fait émerger son projet d’entrepreneuriat dans l’accompagnement et de réaliser qu’elle était là son ambition : faire du bien aux autres, à son rythme, en étant alignée.

Génération Ambition

L’alignement semble naturel, presque inné pour la nouvelle génération. Les jeunes s’écoutent, osent dépasser les impératifs (comme le salaire). Ils font leurs choix en conscience. Leur ambition aujourd’hui c’est d’être heureux(ses) dans ce qu’ils font, même si c’est hors des schémas familiaux et sociétaux. Portez un autre regard sur vous, sur les autres. Inspirez-vous des jeunes générations, et placez votre épanouissement au cœur de vos choix.

À vos carnets, prêts ? Notez !

Après la lecture de cet article, votre curseur a-t-il déjà bougé ? Prenez 30 secondes pour écrire ce que vous évoque maintenant l’ambition. Les réponses sont-elles différentes ? Pour Mathieu, si l’ambition évolue, c’est mission accomplie.

Et le rôle de Chance dans tout ça ?

Chance est le parcours de coaching digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines 100% en ligne et individualisé.

  • 24 heures d’autocoaching en ligne pour guider votre réflexion, développer votre connaissance de vous-même et vous mener à votre objectif, méthodiquement, à votre rythme. 2h/semaine

  • 7h30 de séances de vidéo-coaching individuelles avec le coach professionnel choisi sur-mesure selon votre profil, pour travailler sur vos réelles envies, vos blocages et vous mettre en action.

  • Finançable par le CPF

Faites ce que vous êtes
Chance est le parcours de coaching digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.

Plus d’articles