Reconversion professionnelle avec Pôle Emploi : que faut-il savoir ?

Comment bénéficier du chômage et se faire accompagner lorsque l'on est en reconversion professionnelle ? Quelle est la procédure de Pôle Emploi, avec quels aides et dispositifs ? Quels avantages et inconvénients peuvent émerger ? Chance vous explique comment Pôle Emploi peut vous accompagner dans votre projet de reconversion.

Se faire accompagner par Pôle Emploi, un choix logique

Se lancer dans un projet de reconversion, c'est choisir de changer de vie professionnelle. Une fois l'idée intégrée, il reste à la mettre en pratique : cela peut signifier travailler pour une nouvelle entreprise, exercer un nouveau métier, s'adapter à un nouveau secteur, demander un nouveau statut, changer de région... et parfois tout cela à la fois.

Quelle que soit la raison d’une reconversion, il s'agit toujours d'un moment décisif : abandonner un métier qui n'est plus en phase avec nos valeurs, agir contre un manque de valorisation, une rémunération trop faible ou encore des difficultés à obtenir une promotion.

Dans tous les cas, il n'est jamais souhaitable de se retrouver seul-e dans cette situation. Le soutien de l'entourage est essentiel afin de se sentir bien moralement. Mais quand il s'agit de se préparer à son nouveau métier, il faut chercher plus loin.

Entre alors en jeu une alternative économique et traditionnelle pour se reconvertir : Pôle Emploi.

Se reconvertir avec Pôle Emploi : comment bénéficier du chômage ?

1. Vous êtes en poste

Si vous êtes en poste en que vous souhaitez rompre votre contrat de travail pour vous reconvertir, vous pourrez toucher le chômage dans 4 cas de figure :

  1. En premier lieu, les salariés en Contrat à Durée Indéterminée ou relevant de la fonction publique peuvent négocier une rupture conventionnelle avec leur employeur. Il s’agit d’une procédure à l’amiable qui permet aux deux parties de trouver un accord afin de mettre fin au contrat de travail existant entre elles.

  2. Ensuite, les salariés en CDI peuvent également passer par la démission pour reconversion afin de toucher le chômage. Elle nécessite la construction préalable d’un projet professionnel solide, sérieux et prometteur.

  3. Pôle Emploi permet également de toucher le chômage dans 17 cas de démissions dites « légitimes » : ceux-ci concernent différentes situations liées à la condition familiale ou professionnelle, ainsi qu’à la protection de personnes en situation de vulnérabilité.

  4. Enfin, un(e) salarié(e) peut rompre son contrat de travail dans le cas de manquements graves de la part de son employeur à ses droits tels qu’indiqués dans son contrat. Cette procédure, qui doit être accompagnée de preuves adressées à la justice, concerne des cas de discrimination, violence, harcèlement, atteinte à l’intégrité physique ou morale, retard de paiement, entre autres.

2. Vous êtes déjà au chômage

Si vous êtes déjà au chômage, vous pouvez aussi vous faire accompagner par Pôle Emploi pour envisager une reconversion professionnelle. Contactez votre conseiller et évoquez votre souhait de réaliser un bilan de compétences ou d’entamer une formation.

La procédure de Pôle Emploi pour une reconversion

Pour la reconversion professionnelle, l'accompagnement proposé par Pôle Emploi est assez proche de celui relatif à une recherche d'emploi. Il se déroule en plusieurs étapes.

1. Un premier contact

Il faut commencer par prendre rendez-vous avec un conseiller. La procédure se déroule en grande partie en ligne jusqu'à l'obtention du premier rendez-vous.

2. Les délais

Selon les villes ou les régions, il faut parfois se montrer patient-e : les délais d'attente peuvent aller de quelques jours à quelques semaines.

3. Le premier entretien Pôle Emploi

Ce premier entretien permet de faire le point sur votre situation : quelles conditions de votre emploi actuel génèrent des frustrations ? Y a-t-il un impact sur votre vie privée ? Quelles sont vos ambitions ? Avez-vous déjà un projet bien défini ?

4. Un atelier d’évaluation des compétences et connaissances professionnelles

En fonction de vos réponses, il est possible de suivre une évaluation des compétences et connaissances professionnelles (ECCP). L'atelier s'articule sur une demi-journée ou une journée, pour apprendre à s’auto-évaluer en trois étapes :

  • Une première phase d'information présente le déroulé de l'événement et les outils d'évaluation.
  • Ensuite, la phase d'évaluation contient des tests, épreuves et mises en situation.
  • Enfin, une phase de bilan clôt l’ECCP avec un travail d'analyse et de synthèse. Il vous est demandé finalement de rédiger un bilan qui servira de base pour la suite de votre projet.

5. Un atelier pour préparer son projet de formation

En parallèle, un atelier "Préparer son projet de formation" est aussi envisageable et intéressant si vous devez vous inscrire à une formation et que des doutes subsistent tels que : “quels sont mes besoins ?” ou “comment choisir entre plusieurs formations” ? À l'issue de l'atelier, vous aurez non seulement identifié l'organisme à privilégier mais aussi mieux cerné vos propres compétences.

Les aides et dispositifs disponibles chez Pôle Emploi

Il existe plusieurs options disponibles pour les salariés et demandeurs d’emploi pour financer une reconversion professionnelle :

Retrouvez notre article dédié au financement d’une reconversion pour les personnes demandeuses d'emploi, et notamment pour le parcours Chance.

Les avantages et les inconvénients de Pôle Emploi

Il y a donc des avantages certains à choisir de passer par Pôle Emploi pour envisager une reconversion professionnelle, notamment eu égard aux ateliers, aides et dispositifs disponibles. Fidèle à son engagement social, Pôle Emploi accompagne tout type de profils.

De plus, les conseillers ont l'habitude de gérer des reconversions professionnelles diverses et des dossiers différents : c'est une occasion en or pour bénéficier d'un réel soutien et d'une expertise.

Cependant, il y a aussi des inconvénients. Le manque de flexibilité peut poser problème, notamment pour les cas atypiques ou les personnes indécises qui auraient besoin d'un accompagnement plus en profondeur.

Le suivi proposé par Pôle Emploi peut donner l'impression de rester en surface. Ce manque de personnalisation est le résultat du déficit d'effectifs : le temps à accorder à chaque candidat est parfois insuffisant.

Planifier sa reconversion professionnelle : diverses voies sont possibles

Nous l’avons vu, Pôle Emploi est un bon outil d’accompagnement pour un projet de reconversion professionnelle. L’organisme permet d’avoir accès à des allocations chômage, à des aides et formations, ainsi qu’à une procédure de suivi personnalisée dans une certaine mesure.

Si vous souhaitez vous orienter vers un accompagnement plus poussé, le parcours Chance peut être une bonne option. C'est un bilan de compétences qui s’adresse à tous, notamment aux demandeurs d'emploi, afin de se faire accompagner dans ses premières phases de réflexion jusqu’à sa nouvelle vie professionnelle.

À travers l’accompagnement d’un coach dédié, des dizaines d’activités à faire en ligne, des conseils d’experts et le soutien d’une communauté partageant les mêmes aspirations, Chance a pour objectif de vous aider à construire un projet professionnel clair, motivant et réalisable.

Il est tout à fait possible d’allier le recours à Pôle Emploi et au bilan de compétences Chance. Nous vous invitons à consultez notre article dédié pour découvrir comment financer Chance avec Pôle Emploi.

Faites ce que vous êtes
Chance est le bilan de compétences digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.

Plus d’articles