Compte personnel de formation : comment ça marche ?

Vous souhaitez vous reconvertir et songez à faire un bilan de compétences ou à suivre une formation pour vous lancer dans une nouvelle profession ? Comme toute personne déjà sur le marché du travail, vous disposez d’un CPF (compte personnel de formation), qui vous permet de financer un certain nombre de formations qualifiantes ou certifiantes.

Ce compte est mobilisable tout au long de votre vie active et jusqu’à votre retraite, y compris en période de chômage et en arrêt maladie.

Alors, comment consulter vos droits et en bénéficier ? Comment vos droits sont-ils calculés ? Cet article a pour but de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur le CPF.

Le CPF, c'est quoi ?

Toute personne active dispose de droits à la formation, consignés sur un compte personnel de formation (CPF) individuel, qu’elle peut utiliser à tout moment de sa vie professionnelle.

Le CPF remplace le DIF (droit individuel à la formation) selon des modalités qui suivent l’entrée en vigueur de la réforme de la formation professionnelle le 1 janvier 2019. Ce compte est alimenté en euros et non plus en heures.

Le CPF finance des formations certifiantes et qualifiantes. Les 10 500 diplômes éligibles au CPF sont inventoriés dans le répertoire national des certifications professionnelles, à consulter ici.

Ces formations sont de nature très diverse, elles comprennent :

  • Des formations accompagnant la validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • Des bilans de compétences
  • Des préparations aux épreuves du permis B et du permis poids lourds
  • Des formations en langues, informatique, etc, pour améliorer ses compétences
  • Des formations spécifiques destinées aux repreneurs et créateurs d’entreprises
  • Des formations destinées à l’exercice de missions bénévoles ou de service civique

Comment sont calculés vos droits ?

De façon générale, si vous êtes à temps plein ou à mi-temps, votre compte est alimenté à hauteur de 500 € par an jusqu’à atteindre le plafond maximum de 5 000 € (ces montants s’élèvent respectivement à 800 € et 8 000 € pour les salarié·e·s peu ou pas qualifié·e·s).

Si vous travaillez moins d’un mi-temps, vos droits sont calculés au prorata de votre activité.

Tout le détail de calcul et les dispositions particulières qui s’appliquent selon votre statut sont consultables ici.

Si vous travaillez dans le secteur public, vos droits se cumulent en nombre d’heures. Celles-ci peuvent être converties en euros à raison de 15 € par heure sur votre compte, accessible ici : moncompteformation.gouv.fr.

À qui s'adresse le CPF ?

Toute personne dispose d’un compte CPF à partir de son entrée dans la vie active. Il faut avoir 16 ans minimum pour en bénéficier (15 ans pour les apprenti·e·s). Le compte est clos lors du départ à la retraite.

Une personne en demande d’emploi peut suivre une formation grâce à son compte CPF, mais elle ne peut pas cumuler de nouveaux droits.

En revanche, une personne retraitée perd ses droits CPF au moment de son départ à la retraite : il peut donc être stratégique d’anticiper et d’utiliser ses droits en amont, afin de suivre une formation qui vous servira ensuite (par exemple si vous avez un projet de bénévolat).

Comment consulter ses droits ?

Vos droits CPF sont consultables sur le site internet Mon compte formation. Une fois connecté·e à votre compte, vous pouvez consulter le détail et l’historique de vos droits (en euros et en heures) en cliquant sur l’onglet « droits ».

Vous pouvez également télécharger sur votre smartphone l'application Mon compte formation (via l'Apple Store ou le Play Store).

Attention : ces dernières années, de nombreuses escroqueries prétextant l’utilisation de droits CPF ont été recensées. Ne communiquez pas d’informations sensibles par téléphone ou messagerie. N'ouvrez pas les e-mails ou SMS suspects.

Comment utiliser son CPF ?

Le CPF est mobilisable à la demande de la personne qui le détient. Pour vous renseigner sur les formations éligibles au CPF, connectez-vous sur votre compte et rendez-vous dans l’onglet « Recherche ».

Une fois que vous avez opté pour une formation, vous allez devoir suivre l’une ou l’autre des procédures ci-dessous, selon que la formation est à suivre sur votre temps de travail ou bien en dehors de votre temps de travail.

Formations à suivre hors du temps de travail

Voici les étapes à suivre :

  • Activer son compte CPF sur le site Internet moncompteformation.gouv.fr.
  • Prendre connaissance du programme et du devis de la formation, consultables sur moncompteformation.gouv.fr ou en prenant directement contact avec l’organisme.
  • S’inscrire à la formation sur moncompteformation.gouv.fr ou en remplissant le document de prise en charge transmis par l’organisme.
  • Une fois l’inscription envoyée, il ne reste plus qu’à attendre la validation du dossier par l’organisme puis se rendre à la formation.

Formations à suivre sur le temps de travail

Voici les étapes à suivre :

  • Demander une autorisation d’absence à votre employeur, 60 jours avant la formation si sa durée est inférieure à 6 mois, et 120 jours si elle est supérieure.
  • Attendre le retour de votre employeur : celui-ci a 30 jours pour répondre à la demande de formation. L’absence de réponse vaut acceptation.

À noter : l’employeur peut également décider d’abonder le CPF du salarié en heures supplémentaires pour lui permettre d’effectuer une formation plus longue. N’hésitez pas à en discuter avec lui.

  • Constituer son dossier de formation en suivant les mêmes étapes que pour une inscription en formation hors temps de travail.

Questions fréquentes

Comment utiliser son CPF dans le cadre d’une reconversion professionnelle ?

Votre CPF vous permet de financer une formation, mais il vous permet également de bénéficier d’un accompagnement dans le cadre d’un projet de réorientation. C’est le cas du bilan de compétences Chance, qui est entièrement finançable avec vos droits CPF.

Consultez notre article dédié pour en savoir plus sur le financement du bilan Chance grâce au CPF.

Peut-on utiliser son CPF pour faire un bilan de compétences ?

Oui, vos droits CPF vous permettent de financer un bilan de compétences. Avec Chance, vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences entièrement pris en charge par votre compte personnel de formation.

Je suis en recherche d’emploi, puis-je bénéficier du CPF ?

En période de chômage, vous n’obtenez pas de nouveaux droits puisque l’acquisition de ceux-ci dépend de votre activité.

En revanche, le CPF est nominal : en quittant une entreprise, vous conservez les droits à la formation que vous y avez accumulés. Vous pouvez donc profiter de votre période de chômage pour utiliser vos droits et bénéficier d’une formation.

Quelle est la différence entre le DIF et le CPF ?

En 2015, le CPF a remplacé le DIF, lui-même créé en 2004. Ils poursuivent les mêmes objectifs, mais le DIF était crédité en heures tandis que le CPF est alimenté en euros.

En outre, le CPF est rattaché directement à la personne qui le détient et non à l’entreprise, ce qui permet de conserver ses droits qu’importent les évolutions de votre carrière.

Faites ce que vous êtes
Chance est le bilan de compétences digital pour choisir la voie qui vous ressemble. En 12 semaines. Finançable par le CPF.

Plus d’articles